Courriers adressés aux candidats à l'élection régionale en Provence Alpes Côte d'Azur

Aups le 5 novembre 2015 

Madame, Monsieur, 

Vous solliciterez les suffrages de nos concitoyens lors des élections régionales en PACA en tant que tête de liste. 

La loi sur la transition énergétique pour la croissance verte (PLTE), votée le 22 juillet 2015, donne un rôle important aux régions en matière d’aménagement et de développement durable des territoires. Elle charge, en particulier, la région de la coordination des études, de la diffusion de l’information et de la promotion des actions en matière d’efficacité énergétique. Elle a un rôle essentiel dans la définition du « Schéma régional climat air énergie » et de sa déclinaison en schéma régional éolien. 

D’autre part, la région PACA compte sur son territoire, entre autres parcs naturels, le parc naturel régional du Verdon qui a adopté en 2005 une adaptation locale du schéma régional. 

Début 2015, nous avons appris que l’implantation d’un parc éolien industriel était projetée sur les communes d’Aups, Villecroze et Salernes, territoire situé dans le Haut-Var, dans le parc naturel régional du Verdon. La commune d’Aups a autorisé, par arrêté du maire en date du 24 avril 2015, EDF – Energies Nouvelles à installer un mât de mesures sur le lieu pressenti pour le projet. 

L’« Association pour la Préservation des Paysages du Haut Var », qui compte plus de 500 adhérents, s’oppose vigoureusement à ce projet industriel qui porte atteinte à l’environnement, qui porte préjudice au développement et à l’économie locale, qui nuit à la santé des riverains, qui est incohérente par rapport à la mise en place d’une politique de transition énergétique. C’est un projet qui a été monté dans la précipitation, sous la pression d’EDF-Energies Nouvelles, sans aucune consultation, ni même information de la population. 

Ce projet porterait une atteinte insupportable et définitive à l’environnement et à la beauté des paysages. Situées en zone naturelle, des machines industrielles gigantesques domineraient de plusieurs dizaines de mètres la forêt environnante et seraient visibles à plusieurs kilomètres, y compris des communes voisines, Moissac-Bellevue, Tourtour, Fox-Amphoux... Ce préjudice environnemental ne serait pas sans conséquence sur l‘attrait touristique de ces communes. Association pour la Protection des Paysages du Haut Var contact : apphv83@gmail.com – site internet : www.apphv83.org 

 

De plus, le Haut-Var qui compte 5 barrages hydro-électriques sur le cours du Verdon a déjà subi l’impact de ces réalisations industrielles. 

Bien que le secteur de la commune d’Aups concerné abrite de nombreuses espèces animales dont certaines sont d’intérêt communautaire et donc strictement protégées, comme le grand rhinolophe, aucune étude sur l’impact écologique local n’a été réalisée. 

S’il est conforme au schéma éolien du PNR du Verdon, ce projet semble, en plusieurs points, en contradiction avec la charte du Parc : Protection de la biodiversité, préservation des paysages, développement local. 

Par ailleurs, EDF – Energies Nouvelles, filiale d’EDF, ne fait qu’augmenter la production et donc la consommation d’énergie. Telle qu’elle est promue la filiale éolienne n’a toujours pas permis la fermeture d’une centrale nucléaire en France. Bien au contraire, l’éolien industriel vient s’ajouter à la surproduction d’électricité permettant à la France d’exporter ses surplus ; alors qu’il conviendrait d’encourager, avant tout, la baisse de la consommation et les économies d’énergie. Cette incohérence a été dénoncée par nombre d’écologistes reconnus, Pierre Rabhi entre autres. 

Cette opération décidée dans la précipitation, en catimini, a suscité le mécontentement d’une grande partie de la population. Des citoyens de gauche comme de droite, des « pro » et des anti-nucléaire, des chasseurs, des écologistes convaincus, se sont retrouvés pour s’opposer à ce projet néfaste à plus d’un titre. Tous sont convaincus de la nécessité d’une transition énergétique mais la solution apportée n’est pas la bonne. 

Pour l’APPHV, il convient d’abandonner au plus vite ce projet d’éolien industriel au profit d’une alternative photovoltaïque accompagnant des mesures d’encouragement aux économies d’énergie. Enfin et surtout, la population doit être associée à la politique énergétique locale. Ce que nous demandons c’est la possibilité d’avoir un véritable contrôle citoyen sur l’élaboration et la mise place de cette politique. 

C’est pour ces différentes raisons que nous sollicitons votre avis sur la question du développement des énergies renouvelables, en particulier sur vos choix en ce qui concerne l’énergie éolienne en PACA et singulièrement sur ce projet. 

Veuillez accepter, Madame, Monsieur, l’expression de nos sentiments les meilleurs. 

 

Le Conseil d’ Administration de l’APPHV 

 

 


Les réponses reçues sont consultables sur le page suivante : cliquez ici.